Augmentée ou Virtuelle ?

La réalité augmentée

consiste à afficher des informations virtuelles dans le monde réel par l’intermédiaire d’un smartphone ou de lunettes par exemple

Principe et fonctionnement de la réalité augmentée
La technologie fonctionne par l’intermédiaire d’un terminal qui filme le monde réel et y incruste en direct des objets virtuels, animations, textes, données, sons que l’utilisateur visionne à partir de l’écran. Il peut s’agir d’un smartphone, d’une tablette tactile, d’une paire de lunettes, d’un casque ou d’un système d’affichage tête haute.
La synchronisation du monde réel et des informations virtuelles se fait à partir de la géolocalisation et des capteurs embarqués (accéléromètre, gyroscopes…) qui situent l’utilisateur par rapport à son environnement et adaptent l’affichage à ses mouvements.

Applications de la réalité augmentée : formation, jeux vidéo…
Les domaines d’applications touchent aussi bien les loisirs (avec les jeux vidéo) que l’éducation, la médecine, mais aussi l’industrie. L’un des secteurs qui a le plus recours à la réalité augmentée est celui de la formation : cela permet à des techniciens d’apprendre de nouvelles procédures en conditions réelles. Par exemple, face à un nouvel appareil, la personne peut découvrir la procédure de démontage étape par étape en voyant les instructions s’afficher en temps réel.

Dans le domaine culturel, des applications de réalité augmentée permettent aux touristes ou aux visiteurs de musées de découvrir l’histoire des lieux ou des œuvres en pointant la caméra de leur smartphone dans leur direction. En France, l’un des principaux évènements consacrés à la réalité augmentée est le salon Laval Virtual qui permet de découvrir chaque année les dernières tendances en la matière.

La réalité virtuelle

est une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement.

Il peut s’agir d’une reproduction du monde réel ou bien d’un univers totalement imaginaire. L’expérience est à la fois visuelle, auditive et, dans certains cas, haptique avec la production d’un retour d’effets. Lorsque la personne est équipée des interfaces adéquates, comme des gants ou des vêtements, elle peut alors éprouver certaines sensations liées au toucher ou à certaines actions (coup, impact…).

Les casques de réalité virtuelle
Cette immersion se fait au moyen d’un casque de réalité virtuelle qui place un système d’affichage 3D stéréoscopique sur le nez, devant les yeux. Certains modèles sont équipés de capteurs qui détectent les mouvements de la tête pour permettre à l’utilisateur de regarder autour de lui. Les images sont alors recalculées en temps réel pour se synchroniser avec la direction du regard.

Les salles de réalité virtuelle
Il existe aussi des salles de réalité virtuelle dans lesquelles les images sont projetées sur les murs, le sol et le plafond avec un système de capture des mouvements qui sert à ajuster la perspective en fonction des déplacements.

La réalité virtuelle et ses applications : jeux vidéo, simulateurs…
La réalité virtuelle à destination du grand public a connu un essor à partir de 2015 avec l’arrivée de casques à la fois plus performants et abordables. Google a joué la carte de la démocratisation en proposant un modèle en carton baptisé Carboard qui s’utilise avec un smartphone en guise de système d’affichage. Plusieurs constructeurs dont Samsung (Gear VR), HTC (HTC Vive), Sony (PlayStation VR) et Oculus (Oculus Rift) ont sorti des casques munis de capteurs de mouvements principalement destinés aux jeux vidéo et aux applications récréatives. Plus onéreux, ils sont reliés à un ordinateur ou une console de jeu.

La réalité virtuelle a également de nombreuses autres applications : formation avec des simulateurs, traitement de phobies, simulation d’actes chirurgicaux, architecture, archéologie avec la reconstitution de sites, visites virtuelles de musées, etc.

Source FUTURA TECH